Les recommandations alimentaires du Programme national nutrition santé ont été réactualisés. Ils préconisent la baisse de la consommation de viande et la hausse des légumes secs.

Parfait projectile des chérubins, le petit pois est avant tout un légume de printemps riche en fer, en protéines, vitamines, fer et manganèse. Les différentes variétés se récoltent du mois de mai au mois de juin.
Ce légume n’est petit que par sa taille. Sa seule consommation aide à lutter contre la constipation, à réduire le cholestérol et peut même réduire de nombreuses maladies. Riche en fibres, il est aussi un allié pour les personnes désireuses de maigrir.

Avec quoi le cuisiner ?

Jardinière, macédoine ou encore riz cantonais se marient très bien avec le petit pois. Il en est de même pour les viandes comme le veau et l’agneau.

Le saviez-vous?

  • Avant de le cuisiner comme vous le souhaitez, il est conseillé de faire blanchir une minute dans l’eau salée les petits pois.
  • Le petit pois se consomme cuit de préférence. Cru, il est plus difficile à digérer.
  • Deux grandes variétés de petits pois existent : les petits pois à écosser et les pois gourmands aussi appelés « mange-tout ».
  • Pour bénéficier de tous les bienfaits de ce légume, il est recommandé de le manger le jour de la cueillette. Au frigo et non écossé, il se conserve 48 heures.
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *