Michel et Augustin

Créée en 2004, la marque Michel et Augustin, au slogan évocateur « Les trublions du goût », est une marque française de produits alimentaires. Vendus dans des enseignes alimentaires, des sandwicheries ou encore dans des cafés, la marque fabrique une centaine de produits qui ne contiennent ni additifs ni colorants. Six bonnes raisons d’aimer Michel et Augustin…

Contrairement à d’autres marques, l’histoire de la marque n’est pas sans rappeler les traditionnels contes de fées. Storytelling parfait ? Que nenni. Il suffit pour cela de rappeler le parcours des deux créateurs, Michel de Rovira et Augustin Paluel-Marmont.

Michel et Augustin : un conte de fée moderne

Diplômé de de l’ESCP (École supérieure de commerce de l’école de Paris), Augustin Paluel-Marmont décroche ensuite un CAP et BEP boulanger. Un parcours pour le moins atypique… Comme Augustin, Michel a fréquenté l’ESCP après avoir usé ses pantalons sur les bancs d’une classe préparatoire. Puis, il a travaillé dans le secteur bancaire avant d’obtenir un MBA.
Bardés de diplômes, les deux amis, rencontrés au lycée, choisissent de créer leur société parce qu’ils constatent que le marché des biscuits secs n’est pas porteur et parce qu’ils sont déçus des délices achetés dans les pâtisseries. Leurs premières créations voient le jour dans leurs propres fourneaux. Peu à peu, ils étoffent leurs gammes de produits et conquièrent de nouveaux marchés tant à l’international qu’en France.

Un concept clair

Une autre raison favorise l’adhésion. Il s’agit du concept. C’est d’ailleurs l’un des ingrédients de la réussite des « trublions du goût ». Les produits ne contiennent ni colorants ni additifs. Ils sont fabriqués à partir d’aliments dont dispose chaque consommateur dans sa cuisine. Cette contrainte limite le développement international mais séduit les acheteurs. Ces derniers ont en effet l’impression d’acheter des produits faits maison. Ou des produits qu’ils pourraient concocter. En jouant sur le critère de la proximité, la marque est parvenue à se faire une place parmi les plus grands. Surtout, elle a conquis le cœur des consommateur…

Michel et Augustin
Michel et Augustin, une marque française à déguster absolument !

Le consommateur au cœur des préoccupations de la marque

Un autre critère favorise l’attachement à cette marque. Il s’agit de la place accordée au consommateur. Les produits sont soumis à l’aval d’un panel de consommateurs, tous les premiers jeudi du mois, avant d’être proposés à la vente. Ces dégustations ont lieu au sein des locaux de la marque, baptisés « la Bananeraie ». En établissant un lien entre le fabricant et le consommateur, Michel et Augustin ont réussi là où d’autres ont échoué. Contrairement à d’autres marques qui ont grandi sans nouer une relation privilégiée avec le consommateur et qui tentent de (re)nouer une connexion, la marque a su d’emblée nouer ce lien.

La marque veille également à développer une communication marketing en accord avec son image. Un autre atout qui pousse à adhérer (encore un peu plus) à cette marque.

Un étiquetage soigné et à l’image de la marque

L’optimisme et le sourire sont importants pour l’entreprise. Aussi, les designs des emballages sont-ils à la fois soignés et humoristiques. Les attentes du consommateur ne sont pas négligées puisqu’il trouve sur le packaging toutes les informations souhaitées (calories, histoire de la marque, poids, etc.). Le tout formulé de façon claire et succincte.

Pour que les emballages soient à l’image des chefs et des produits, ces derniers sont actifs à chaque étape du processus. Les pâtissiers développent la recette avant d’en assurer le suivi de production et d’en superviser le packaging. Pour s’assurer de leurs choix, ces derniers n’hésitent pas à mettre à contribution les papilles de leurs collègues. Rien de tel pour fédérer les équipes et créer un esprit d’équipe. On ne saurait que les en féliciter…

La modernité n’est pas un vain mot pour Michel et Augustin. Les réseaux et les réseaux sociaux, outils de communication modernes, sont des autres atouts de leur stratégie.

Réseaux et réseaux sociaux

Pour recruter du personnel, ces derniers ont simplement distribué des annonces dans le métro. Le but étant que « quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui cherche un job » réponde à leur annonce. Originale et percutante, cette opération séduction a fait connaître la marque. Nul doute que les témoins de la scène ont narré la scène à leurs collègues. Rien de tel que le bouche-à-oreille pour se faire connaître, la marque l’a bien compris et développe ses réseaux avec des moyens à son image.
Les opérations de communication menées s’appuient sur les réseaux sociaux sont très fréquentes. Pour rappel, l’une d’elle a consisté à obtenir des votes d’internautes. La ville ayant reçu le plus de votes a accueilli la mascotte de la marque dans ses rues. Ni plus ni moins…

La marque est enfin devenue un vecteur économique certain. Acheter des produits de cette marque, c’est donc agir sur l’économie.

Un vecteur économique

Pour 2016, le chiffre d’affaires était de 35 millions d’euros. En France, huit grandes enseignes référencent les produits. Une quinzaine de magasins proposent aux États-Unis ces produits. En Europe, une vingtaine de pays proposent également ces produits à la vente. Surtout, la marque est un acteur majeur de l’économie puisque onze de ses entreprises prestataires sont basées en France.

On ne saurait que souhaiter une longue vie aux trublions du goût qui démontrent avec cette réussite le dynamisme français avec un optimisme certain.

http://www.micheletaugustin.com/

Comment réduire l’attrait des produits (trop) salés et sucrés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *