Pour concocter des mets savoureux, les femmes marocaines utilisent des ingrédients spécifiques. Parmi eux, on trouve l’huile d’olive, la coriandre, les amandes, la semoule, les olives, les citrons confits et autres fruits secs, etc. Zoom sur les particularités de ces ingrédients.

La semoule

Elle accompagne les tajines. Elle est obtenue à partir de blé dur. Sa consistance varie. Elle peut être fine, moyenne ou grosse. Auparavant, les femmes fabriquaient elles-mêmes les graines de semoule. On retrouve la semoule dans la cuisine juive, africaine et méditerranéenne.
Elle peut accompagner un plat salé ou sucré. La semoule au raisin est un dessert assez simple et dont les enfants raffolent très souvent.
La semoule a pour étymologie le mot « seksu ». Un mot d’origine arabe. Le terme couscous a ensuite été utilisé pour désigner la semoule qui, rappelons-le n’est autre que du blé modelé.

Les amandes

Entières, moulues ou effilées, les amandes se consomment fraîches et séchées. On notera que dans un plat où sont présentes des amandes, le miel l’est bien aussi souvent.

La coriandre

C’est l’une des premières plantes que les hommes ont utilisé pour concocter des plats ! Quelques grains ou feuilles ciselées parfumeront votre sauce tomate ou vos ragoûts. Attention toutefois à ne pas avoir la main trop lourde, le parfum de la coriandre est fort. Pour les tajines, la coriandre est aussi utilisée en grains.

L’huile d’olive

Principalement utilisée pour assaisonner les salades et faire revenir la viande ou les oignons dans un plat mijoté tel que le tajine, l’huile d’olive est depuis des milliers d’années consommée par les peuples méditerranéens. La cuisine sans huile d’olive pour ces peuples est inconcevable…

Les poivrons

Jaunes, rouges et verts, les poivrons donnent du goût au plat ils peuvent être mangés cuits ou cuits. Si la digestion du poivron est pour le consommateur problématique, mieux vaut le consommer cuit et le peler également.

Le ras-el-hanout

Cannelle, paprika, gingembre sont des épices fréquemment utilisées pour concocter des plats. Une autre l’est aussi. Il s’agit du ras-el-hanout. Cette épice est un mélange de cannelle, de piment, de poivre noir, de gingembre, de cardamome, de noix de muscade et de clou de girofle ! Pour concocter des tajines, du couscous, il faudra sûrement faire l’acquisition de ras-el-hanout.

Fruits secs

Les fruits secs sont utilisés parce qu’ils parfument les plats. La cuisine méditerranéenne est une cuisine empreinte de convivialité, ce qui explique l’usage de multiples ingrédients comme les épices et les fruits secs.

Olives et citrons confits

Les olives et les citrons confits occupent une grande place dans la cuisine marocaine. Le citronnier et l’olivier sont deux arbres emblématiques du bassin méditerranéen. Les vertus de ces produits sont multiples. Ils ajoutent une touche de convivialité aux plats concoctés.

http://recettesetsaveurs.fr/consommer-de-lhuile-dolive/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *