Cuisine indienne

Des ingrédients spécifiques sont récurrents dans les plats de la cuisine antillaise. Les connaissez-vous ?

Curry et épices

Pour parfumer les plats, une épice est plus particulièrement utilisée. Il s’agit du curry. Curcuma, poivre noir, ail, graines de moutarde et thym servent également. Un piment se démarque également dans cette cuisine. Il s’agit de Habanero. A lui seul, il parfume sept courts-bouillons. A utiliser avec précaution en raison de son goût très prononcé.

Viandes et poissons

Au cœur des cuisines antillaises, on concocte de très nombreux plats à base de viandes et de poissons. Les marinades et les épices accroissent les saveurs des mets. Les goûts étant rehaussés, nous ne saurions que trop vous conseiller de goûter à la daube de poisson à la créole ou au fricassé de poulet à la créole.

Noix de coco

Un autre fruit est un inconditionnel de la cuisine antillaise. Il s’agit de la noix de coco. Son eau est bue, sa paroi est mangée et la chair râpée est utilisée pour confectionner des gâteaux. La chair râpée est aussi la base d’une infusion.

Avocat

L’avocat utilisé pour la cuisine antillaise est plus gros que celui acheté en métropole. L’avocat est utile pour concocter des entrées et des plats. L’avocat a été importé. La cuisine antillaise est un mélange entre différentes cultures culinaires. La production d’avocats est le fruit d’un import espagnol réussi grâce au climat des Antilles.

Rhum

Obtenu à partir du jus de canne à sucre fermenté, le rhum est un ingrédient indispensable. C’est d’ailleurs l’ingrédient de base du punch antillais, une spécialité locale. Le rhum arrangé renvoie au rhum mélangé à des épices : cannelle, anis, etc., du sucre et des écorces d’orange. Les beignets créole à la vanille et au rhum sont une gourmandise savoureuse dont raffolent les touristes et les habitants des Antilles.

Vanille

Au début du 19ème siècle, débute la culture de la vanille. Seules des petites exploitations cultivent toujours la vanille. Son coût onéreux s’explique par les nombreuses difficultés pour récolter les gousses. Les gousses se conservent une année sous vide et à l’abri de la lumière.

Outils pour la cuisine antillaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *