Cyril Lignac est à la fois un chef moderne, talentueux et travailleur. Le petit écran a accru sa notoriété. Aidé de novices en cuisine, il ambitionnait d’ouvrir un restaurant. Une idée prometteuse où, devant des millions de français, il a su à la fois redonner une seconde chance à des jeunes cabossés par la vie que séduire… Depuis, quand son nom est prononcé ou figure dans un magazine, prendre le temps de lire ce qu’on raconte sur lui est presque devenu un automatisme. Cinq choses à savoir sur Cyril Lignac.

Focus sur son parcours

Originaire de l’Aveyron, Cyril Lignac a suivi des études de restauration poussé par une passion naissante. Lui qui, après avoir eu un peu d’argent à Noël, s’était offert un repas à la table du Belcastel. Une première expérience gastronomique qui l’incite à pousser les portes du restaurant pour se présenter à la patronne. Son audace paie. Sa soif d’apprendre y est assouvie. Il y restera vingt-sept mois. Le temps pour lui de décrocher les CAP de cuisinier, pâtissier, chocolatier et glacier. Doté de connaissances et de techniques, il débarque à Paris.

Quatre restaurants, cinq pâtisseries et une chocolaterie

Tous ses apprentissages ont une utilité. Cyril Lignac a construit un petit empire qui emploie cent cinquante salariés. Ils n’étaient que deux à l’origine. Il est à la tête de quatre restaurants (Le Quinzième, Le Chardenoux, Aux Prés, Le Bar des Prés), cinq pâtisseries et une chocolaterie à Paris.

Qui sont les femmes de sa vie ?

Si sa maman a joué un grand rôle dans le choix de sa carrière professionnelle, une autre femme n’est pas étrangère à sa réussite. Il s’agit de Laurence Mentil, son bras-droit. Elle office dans l’ombre. Ensemble, ils cultivent pour le business et au quotidien des valeurs de partage, de passion, d’innovation et de transmission du savoir-faire français.

L’esprit d’équipe, une valeur chère

L’esprit d’équipe est une valeur chère pour ce chef qui a un temps été pompier volontaire et assurait une fois par mois une garde à la caserne de pompiers. Cyril Lignac accumule les bons points, un peu comme les étoiles d’ailleurs. Son restaurant, Le Quinzième a reçu une étoile au guide Michelin.

5.Sensible à la question du gaspillage alimentaire et aux bons produits, Cyril Lignac a participé à des opérations pour montrer comment cuisiner avec des épluchures ou comment cuisiner avec des produits issus ou fabriqués en France. Se lever tôt et chiner ses produits au marché de Rungis dès 5 heures, cela n’a rien d’effrayant pour le chef qui semble au contraire à l’aise au milieu des marchands ! Simple et amoureux des bons produits, Cyril Lignac sait donc mouiller sa chemise pour concevoir des mets savoureux et issus de nos terres. Chapeau bas.

L’adresse de son restaurant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *