cuisine chinoise

Chaque cuisine met en valeur des plats grâce à des ingrédients précis. La cuisine chinoise n’échappe pas à cette règle. Focus sur les ingrédients qui donnent de la saveur à la cuisine chinoise.

L’anis étoilé ou la badiane

Entière, pilée ou moulue, la badiane sert à parfumer, grâce à ses arômes de réglisse et d’anis, toutes sortes de mets salés ou sucrés. Les recettes préconisent généralement l’utilisation d’une à deux étoiles de badiane.

Les cinq épices

Saviez-vous que la badiane fait partie des cinq épices fréquemment utilisée dans les recettes chinoises ? Pour rappel, les cinq épices sont : le poivre, la cannelle, le clou de girofle, le fenouil et la badiane !

L’huile de sésame, sésame de la cuisine chinoise

Ajoutée en fin de cuisson pour ne pas donner une mauvaise saveur au plat, l’huile de sésame est appréciée pour son goût de noisette. Elle parfume les nouilles chinoises, les viandes, les légumes sautés et les salades. L’huile de sésame est, par exemple, ajoutée dans la recette du poulet sauté aux haricots verts.

Soja et sauce soja

Le soja sert à concocter la sauce au soja. Celle-ci sert à accroître le goût des plats, à les colorer et à les assaisonner. Dans les restaurants, une petite coupelle accompagne l’assiette des nems.

Le gingembre

Reconnu pour ses vertus aphrodisiaques, le gingembre parfume les légumes, les ragoûts et les plats mijotés. Son goût très prononcé lui vaut d’être utilisé en petites quantités dans les plats. Le gingembre est ajouté en début de cuisson contrairement à l’huile de sésame.

La coriandre

La coriandre est une autre herbe particulièrement prisée dans la cuisine chinoise. La coriandre est généralement utilisée cuite. Sucrée et acidulée une fois cuite, la coriandre sert à concocter les raviolis à la vapeur ou différentes farces.

Les oignons

Les oignons sont cuisinés avec les légumes qu’ils parfument. Il est fréquent de trouver des recettes préconisant l’utilisation d’oignons, de légumes et de gingembre.

Riz, feuilles de riz et vermicelles de riz

Le riz est à la cuisine chinoise ce qu’est la pomme de terre pour la cuisine française, c’est-à-dire un ingrédient indispensable. Les feuilles de riz et les vermicelles de riz ont besoin d’être réhydratées avant d’être ajoutées aux légumes ou simplement mangées.

Les champignons séchés

Comme les feuilles de riz et les vermicelles de riz, les champignons séchés ont besoin d’être réhydratés. Les shiitakés sont reconnus comme étant les plus gustatifs. Un argument de taille lorsqu’on connaît les multiples vertus de ce champignon.

Le lait de coco

Le lait de coco agrémente des mets salés ou sucrés. Il adoucit le curry, parfume les soupes, les poissons ou encore les légumes.

Les saveurs de l’étoile de badiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *