Baies

Confectionnée à partir des baies d’églantier sauvage, la confiture de gratte-cul est une spécialité alsacienne. Les gratte-cul ou cynorhodons sont riches en pectine et se récoltent à la fin de l’automne.

Caractéristiques et usages des baies d’églantier

Comme la mûre, issue des ronces et très riche, les baies d’églantier ont de nombreuses vertus. Elles sont à la fois diurétiques et riches en vitamine C. Si les enfants s’en servaient comme poil à gratter, leurs parents l’utilisaient comme traitement contre la fatigue, les vers, les refroidissements et les diarrhées. Avec cette baie, on concocte de la gelée, de la marmelade, du sirop, de la pâte de fruit.

Autres appellations

Les baies d’églantier sont également connues sous les appellation suivantes : baie de rosier, églantine, gousson, gratte-cul ou cynorhodons. Ce fruit se récolte à la fin de l’automne, dès les premières gelées.

Recette de la confiture de gratte-cul

Il vous faut 1,5 kg de baies d’églantier, 1 kg de sucre à confiture, un verre d’eau et le jus d’un citron.
Une fois les baies d’églantier rincées, il vous faut les fendre en deux. Prenez soin d’ôter les graines et le duvet. Placez ensuite les fruits épluchés dans une casserole. Couvrez d’eau et faites cuire une trentaine de minutes après le stade de l’ébullition. Le mélange obtenu est ensuite à mélanger avec le sucre à confiture, le jus de citron et l’eau. Cuisez le mélange selon les instructions du paquet de sucre. Versez enfin le mélange dans des pots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *