Dans le 13ème arrondissement, un espace mérite le détour, il s’agit de la butte-aux-Cailles. Situé dans le quartier administratif de la Maison-Blanche, ce lieu a pour particularité de ressembler à un village garantissant au visiteur d’être dépaysé en plein Paris…

Un peu d’histoire

En 1543, Pierre Caille fait l’acquisition de la butte. Il n’en faut pas plus pour qu’elle prenne son nom. Pierre Caille devient l’acheteur éponyme de ce lieu. Un temps, la butte-aux-Cailles abrita des moulins. Elle servit également de carrières. En effet, pierre et glaise furent extraits de ce lieu qui reste à tout jamais marqué par son passé.

Des petites constructions

En effet, des bâtiments lourds ne virent pendant très longtemps pas le jour faute d’avoir remblayé ou injecté les trous de la carrière. Ce procédé étant coûteux, il fut pendant de très nombreuses un argument pour ne pas construire de hauts bâtiments. L’unicité de ce lieu est à rechercher de ce côté-là. Les constructions de petites tailles confèrent à ce lieu une atmosphère unique. Le badaud a véritablement l’impression de se promener dans les rues d’un village… Pour peu que les rayons du soleil soient présents, le dépaysement est total. La taille des rues contribue également à cette impression de dépaysement. Étroites, elles ne permettent pas aux véhicules lourds de circuler. S’y perdre, c’est donc laisser derrière soi l’agitation parisienne.

Pendant longtemps, ce « village » au cœur de Paris ne possédait pas d’églises.

Une piscine atypique

L’église Sainte-Anne et la piscine sont également des lieux au sein de cet arrondissement à découvrir. Peuplé par des fermiers, des commerçants, des chiffonniers, ce lieu ne possède pas d’église pendant très longtemps. En 1912, la construction de l’église Sainte-Anne est finalement achevée. La piscine, de style art déco, est alimentée depuis 1924 par un puits artésien. Atypique, cet espace se fond dans le décor de ce quartier. Le bassin extérieur et les baies vitrées sont d’autres avantages certains de cet espace municipal. Depuis peu, l’eau est chauffée par des serveurs informatiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *