La betterave est un légume avantageux. Il est possible de manger à la fois les feuilles et le légume. Focus sur ce légume à consommer cuit de préférence.

Comme tout légume, la betterave contient possède des valeurs nutritives qu’il convient de connaître.

Que contient la betterave ?

La betterave est un légume à ne pas négliger. En effet, il est l’un des légumes contenant le meilleur pouvoir antioxydant. Il favorise également la bonne santé des yeux. On doit cet effet aux caroténoïdes contenus dans ses feuilles. L’action des caroténoïdes est à souligner. Ils permettraient notamment de réduire les risques de dégénérescence maculaire, de cataracte et de rétine pigmentaire. Ce légume contient aussi des vitamines (A, K, B2, B9, etc.), du cuivre, du fer, du calcium, du potassium et du magnésium.

Le saviez-vous?

La betterave peut modifier la couleur des urines et ses selles à cause du pigment qu’il contient : la bétalaïne. Si cela vous concerne, ne paniquez pas. Cette coloration n’est que temporaire et n’entame en rien votre capital santé. Cette coloration ne s’observe que chez les personnes où les pigments de la betterave sont absorbés au lieu d’être dégradés, comme c’est le cas chez la majorité des personnes. Pour ne plus voir ce « scénario » se reproduire, privilégiez la mastication de vos aliments. Ce pigment est utilisé pour cuisine en qualité de colorant alimentaire naturel.

Comment faut-il consommer ce légume et pourquoi ?

Crue ou cuite?

Consommée crue, la betterave pourrait entraîner des désagréments intestinaux. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCGRF) a lancé un appel pour que ce légume soit servi cuit dans les assiettes dans les espaces de restauration collective. Une recommandation que la DGCGRF incite également les particuliers à suivre… Cette recommandation fait suite à plusieurs épisodes d’intoxications alimentaires. Aussi, privilégier la betterave en tant qu’aliment cuit semble plus sage. Pour l’heure, les scientifiques ne sont pas parvenus à expliquer les raisons des troubles digestifs occasionnés.

N’oubliez pas que les aliments crus garantissent la préservation des nutriments mais augmentent le risque d’exposition à des bactéries. Mieux vaut donc redoubler de vigilance à l’approche des hausses de températures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *